De retour du Japon

Me voici de retour d’un voyage de deux semaines au Japon : mon premier ! Evidemment, j’ai serpenté les rues de Tokyo, Kyoto, admiré le mont Fuji ou encore goûté la multitude de types de restaurants bien spécifiques au Japon. Mais je suis aussi tombé par hasard ou en cherchant un peu, sur quelques goodies et clins d’oeil à Tezuka ! En voici une petite liste. Ne voyageant pas seul, je ne me suis pas particulièrement concentré là-dessus et la liste est donc loin d’être exhaustive !

Les lampadaires de Takadanobaba

Il n’aura pas fallu longtemps pour apercevoir des personnages de Tezuka : entre le trajet de l’aéroport et le premier logement, je suis en effet passé dans une rue truffée de lampadaires agrémenté de personnages bien familiers. En réalité, Tezuka n’est pas si omniprésent que ça à Tokyo, mais il se trouve que mon premier logement était dans le quartier de Takadanobaba, de manière tout à fait fortuite (ce n’est pas moi qui l’ai choisi). Or, il s’agit du quartier dans lequel a vécu Tezuka une bonne partie de sa vie, et c’est aussi le quartier dans lequel Astro Boy est censé être né dans le « futur », en 2003.

Si vous cherchez les lampadaires, vous les trouverez rue Waseda.

Dans ce quartier, on peut également apercevoir une très belle fresque regroupant une grande partie des personnages des oeuvres de Tezuka (voir sur Google Street View), et entendre la musique d’Astro Boy dans le métro !

 

La disette d’Akiharaba

Akihabara est réputé pour être le principal quartier geek / otaku de Tokyo. Historiquement plus orienté jeux vidéo, on n’y trouve aujourd’hui principalement des magasins de figurines tirées d’animes. Malheureusement, on y trouve surtout du One Piece, du Dragon Ball (bon, je reconnais, j’en ai acheté) et autres séries plutôt mainstream. On sent bien ici que Tezuka est largement passé de mode !

Je n’ai trouvé qu’un magasin dans lequel trônaient de vieilles figurines d’occasion, où j’ai essayé de demander au vendeur ce qu’il aurait pour moi. Il a semblé très étonné mais n’avait que quelques Astro Boy de collection, à 200€ minimum !

La diversité de Nakano Broadway

Autre quatier otaku de Tokyo, Nakano Broadway est un centre commercial, situé à la sortie nord de la gare de Nakano. Je vous laisse vous faire une idée de l’endroit avec quelques photos !

  

Globalement, il m’a semblé que l’on trouve des produits plus originaux à Nakano Broadway, c’est notamment une mine d’or concernant Dragon Quest, mais je m’égare… On y trouve même tout plein de PEZ, ces distributeurs de bonbons que vous vous arrachiez petits.

 

Ici aussi, c’est dans la boutique la plus fouillie que l’on trouve les figurines les plus oldschool. Pour ma part, j’ai trouvé les deux figurines ci-dessous à 540 yen, ce qui équivaut à un peu plus de 4€.

Mes deux trouvailles de Nakano Broadway

Votre premier Astro Boy

Dans les lieux à ne pas manquer au Japon, les librairies et marchands de journaux ! Je trouve que la multitude et la diversité des magazines, livres et mangas permet de bien s’empreigner de la culture nippone. Bien sûr, pour quelqu’un qui ne parle pas la langue comme moi, ça donne furieusement envie de s’y mettre.

Si vous êtes un habitué des marchands de journaux français, vous connaissez forcément ces magazines qui vous offrent un petit objet à collectionner tous les mois, ou pour mieux vous fidéliser, une partie d’un tout à construire progressivement. En France, on avait ça pour Il était une fois la vie il y a quelques années, avec un corps humain à reconstituer.

Les trois premiers numéros de My First Atom

Au Japon, ils n’ont pas moins qu’un Astro Boy à construire soi-même ! Autant vous prévenir tout de suite : si vous comptez ramener ça du Japon, prévoyez une grande valise vide de plus, car chaque numéro est une boîte en carte d’au moins 5 ou 6cm d’épaisseur… Et s’il n’y en a que 8 aujourd’hui, 70 sont prévus d’ici septembre 2018 ! En plus d’être encombrant, construire son propre Astro Boy va donc revenir très cher (autour de 2000€). Personnellement, j’ai dû renoncer à l’idée !

  

A défaut de pouvoir le construire vous-mêmes, un japonais publie son avancement en vidéo sur Youtube (tous les numéros n’étant pas encore sortis) :

La stupéfaction de l’aéroport

Les boutiques d’aéroport riment souvent avec produits courants et formatés, pour effectuer ses cadeaux de dernière minute. Et pourtant ! L’aéroport de Tokyo Haneda, en plus d’être très joli puisque le dernier étage qui reconstitue un petit quartier traditionnel en bois est à visiter en lui-même, propose des boutiques réellement intéressantes. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir dans l’une de ses boutiques, tout un étal consacré aux séries de Tezuka !

Boutique de l’aéroport de Tokyo

Astro Boy est bien sûr omniprésent, mais j’ai également pu y trouver un porte-clé à l’effigie du cochon qui apparaît un peu partout dans son oeuvre, et deux jeux de 9 cartes « Tezuka Osamu Card Collection ». Il s’agit de cartes à collectionner qui s’assemblent pour former un petit tableau, ici Phénix.

Mes trouvailles de l’aéroport

Si vous cherchez la boutique, elle se situe au dernier étage de l’aéroport d’Haneda : il s’agit de Haikara Character Shop.

Laisser un commentaire