Le chant d’Apollon

En un motapollon

Du grand Tezuka, dans la variété des thèmes abordés et le découpage presque cinématographique de l’action.

Edition française : Kana (2012), 576 pages, 15€
Acheter sur Amazon

L’histoire

Dans ce one-shot aux allures de conte, le protagoniste nommé apollon_doublepageShogo est insupporté par la vision de l’amour que peuvent se porter deux êtres, qu’ils soient humains ou même animaux. Ce rejet profond lui Le manga conte la longue quête qu’il entreprend pour se débarrasser de ce traumatisme qui lui vient de l’enfance. Une malédiction le poussera à vivre de multiples vies au cours desquelles tous ses futurs coups de foudre seront brutalement interrompus par la mort.

Il s’agit l’un de l’un des one-shots les plus aboutis de Tezuka, tant il trapollon_courseaite nombre de sujets qui lui sont chers : l’amour, bien sûr, mais aussi le transhumanisme ou encore la ville du futur. Le manga est au
ssi un régal en terme de dessin et de mise en page, grâce à de nombreuses découpes très dynamiques et des double pages à couper le souffle.

L’édition française comporte également un très courte histoire : “Le poème du bazar”, que j’ai beaucoup moins apprécié pour ma part.