La vie d’Osamu Tezuka, de 1928 à 1945


Cet article est un résumé du premier tome de la biographie d’Osamu Tezuka en manga, publiée chez Casterman, que je vous recommande chaudement.

Osamu Tezuka naît le 3 novembre 1928 à Toyonaka, près d’Osaka. Il passe son enfance et son adolescence à Takarazuka, où sa famille a déménagé quand il était tout petit. Il commence à dessiner très tôt, noircissant les cahiers à un rythme qui oblige sa mère à gommer ses dessins pour lui fournir de nouvelles pages blanches.

L’entrée à l’école est difficile pour le petit Osamu, qui pleure souvent. Mais, un jour de la première année de primaire, il fait sensation en racontant une histoire devant toute la classe. Ce don lui vient certainement de sa mère, qui lui raconte des histoires tous les soirs. Il regroupera plus tard ces histoires dans un livre pour enfants intitulé « Il était une fois… me contait ma maman ».

Petit, Osamu avait des complexes : il est nul en sport et a des cheveux rebelles, qui lui auraient d’ailleurs inspiré la coupe d’un certain… Astro. A la maison, Osamu grandit dans un environnement très stimulant pour l’époque : son père, Yutaka, a une importante collection de mangas et, fait rare pour l’époque, un vidéo-projecteur (de marque française, le Pathé Baby). Celui-ci permet à Osamu de visionner très tôt les quelques dessins animés japonais de l’époque et surtout ceux de Walt-Disney.

Continuer la lecture de La vie d’Osamu Tezuka, de 1928 à 1945

Offrez vous (la moitié de) l’intégrale d’Osamu Tezuka

Si vous êtes ici, vous le savez bien : Osamu Tezuka a été on ne peut plus prolifique. Tout au long de sa vie, ce sont des centaines de milliers de planches qu’il a noirci. Si vous cherchez vous aussi à atteindre le graal de posséder toutes ses oeuvres, vous aurez remarqué qu’il y a de quoi se ruiner ! Il existe pourtant un moyen de se procurer la moitié de son oeuvre pour un peu plus d’une centaine d’euros ! Je ne vais pas vous vendre du rêve plus longtemps : il y a deux bémols : il vous faudra lire le japonais tout d’abord et il vous faudra surtout de bons yeux : il s’agit d’une édition miniature, au format 5cm x 6,8cm x 0.7-1cm par tome.

Les tomes sont des versions miniature de l’intégrale publiée chez Kodansha entre 1977 et 1997 et suivent la même numérotation : de MT001 à MT400. Ici, seuls les tomes MT001 (premier tome du Roi Léo) à MT200 (premier tome de Phénix) sont présents. Le set contenant la deuxième moitié n’a malheureusement jamais vu le jour.

L’intérêt est donc limité si votre objectif est de pouvoir lire ou relire une bonne partie des oeuvres de Tezuka. En revanche, c’est une idée déco des plus originales pour un fan de manga. Ou pourquoi pas une belle idée de cadeau !

Convaincus ? C’est en vente chez Japan Trend Shop (122€).

Notez que l’étagère est incluse (44,5cm x 36,5cm x 8cm).